اخبار مصر

Coronavirus : les salles de sport peuvent diffuser «Butter», mais pas «Gangnam Style»

SEOUL, 17 juil. (Yonhap) — Les salles de gym dans la zone métropolitaine de Séoul pourraient avoir besoin d’un nouvel instrument dans la lutte contre le nouveau coronavirus (Covid-19), un métronome.

Depuis lundi, le gouvernement a interdit aux salles de sport du grand Séoul de diffuser de la musique dont le tempo dépasse les 120 battements par minute (bpm) lors des cours collectifs.

Cette restriction a été adoptée afin d’éviter que les usagers ne respirent trop fort ou projetent des gouttes de sueurs sur d’autres gens, une mesure antivirus supplémentaire sur fond de bond du nombre de nouveaux cas de Covid-19 dans le pays.

Cela signifie qu’en pratique, les tubes du groupe de K-pop Bangtan Boys «Butter» et «Dynamite» peuvent être diffusés (110 et 114 bpm, respectivement) mais «Gangnam Style», l’un des plus grands succès de la pop sud-coréenne, de Psy, est proscrit puisque son rythme atteint les 132 bpm.

Le propriétaire d’une salle de gym à Suwon à 46 km au sud de Séoul, a déclaré que la nouvelle règle l’a forcé à changer la liste de chansons non seulement pour les classes d’exercice, comme l’aérobic, le vélo d’appartement ou la zumba, mais aussi pour son commerce tout entier.

«Nous avons à la fois des appareils d’exercices et des cours collectifs, alors je ne peux pas diffuser des musiques rapides», a-t-il dit, ajoutant s’inquiéter du fait que la restriction, et les autres mesures antivirus limitant la vitesse sur les tapis de course à 6 km par heure, frappent davantage son commerce.

«Les tapis de course sont l’appareil le plus populaire, mais si les personnes doivent marcher lentement en écoutant des musiques lentes, je ne sais pas si elles souhaitent payer pour cela», a-t-il déploré.

Les petits commerces, dont les salles de sport, cafés et restaurants, ainsi que des salles de karaoké ont tous fait face à diverses restrictions depuis le début de l’épidémie, et beaucoup d’entre eux ont été forcés de fermer pendant plusieurs semaines.

En janvier, quelques propriétaires de salles de gym dans la région métropolitaine de Séoul ont rouvert leurs commerces au mépris d’une interdiction imposée à l’époque, pour protester contre les directives du gouvernement qui ont permis à des écoles de taekwondo et de ballet de rouvrir sous certaines conditions.

Les dernières mesures interviennent sous le niveau 4 de distanciation sociale, qui est entré en vigueur dans la région métropolitaine de Séoul pendant deux semaines lundi.

Les partis d’opposition se sont moqués des nouvelles restrictions, certains disant qu’il s’agit d’une «comédie». Lors d’une séance parlementaire, le député du Parti du pouvoir du peuple (PPP), Lee Young, a énuméré une liste de chansons, incluant «Dynamite» et «Gangnam Style», et a demandé au ministre de l’Intérieur, Jeon Hae-cheol, s’il savait quelles chansons pouvaient être diffusées durant les cours collectifs.

«Nous essayons continuellement de faire des prévisions fiables sur la situation du Covid-19 et de prendre des mesures nécessaires, mais ce n’est pas facile», a déclaré Jeon en s’excusant. «S’il y a des (restrictions) qui sont excessives et dures à tenir, nous en discuterons et les corrigerons».

المصدر: https://news.google.com

أخبار مصر اخبار رياضية
اظهر المزيد

مقالات ذات صلة

اترك رد

زر الذهاب إلى الأعلى
%d مدونون معجبون بهذه: